Bains de forêt et de nature

Bains de forêt et de nature

 

Shirin Yoku ou bains de forêt

En japonais, shinrin-yoku signifie littéralement « bain de forêt ». Le terme désigne une pratique très répandue au pays du soleil levant, consistant à simplement se balader en forêt, en prêtant attention à tout ce qui nous entoure. Les odeurs, les bruits, le chant des oiseaux… plus qu’une promenade, le shinrin-yoku est une forme de méditation à part entière : Méditer dans un bain de forêt.
Le contact avec la Nature est essentiel pour être en bonne santé. Cela a été démontré à maintes reprises, études scientifiques à l’appui. Récemment, une équipe finlandaise révélait qu’un manque de contact avec un certain groupe de bactéries présentes en nombre en milieu forestier et dans les terres agricoles rendait le système immunitaire moins performant.

Ainsi au Japon, on s’intéresse à ce lien particulier qui se tisse entre Homme et Nature en pleine séance de shinrin-yoku. Face à l’engouement des Japonais pour cette pratique, une série d’études a été menée, afin d’en mesurer les réels bienfaits :
-En plus de la meilleure qualité de l’air et du silence relatif, on s’est aperçu que la prévalence du vert et du bleu avait un effet apaisant sur l’esprit.
– Ensuite, on peut constater que le fait de marcher 2 heures dans les bois améliore les fonctions immunitaires, réduit le niveau des hormones du stress et diminue la pression artérielle comparé à la même balade, en plein centre de Tokyo.
– Enfin, le shinrin yoku s’avère un excellent moyen de se déconnecter complètement. Le fait de se balader en pleine forêt en restant attentif à cet environnement très particulier permet à l’esprit de s’évader. En effet, les arbres, le chant des oiseaux ou une lumière caractéristique attire l’attention sans toutefois l’accaparer. La marche en forêt conduit alors à un état méditatif.