La Sophrologie

La Sophrologie

Comment pourrait-on définir la Sophrologie?
[Etymologie : du grec, sos = harmonie,  phren = conscience, logos = étude]

«La sophrologie est l’étude de la conscience humaine et des valeurs existentielles » Caycedo, 1994.

A cette définition, j’aime bien ajouter la notion de recherche pour vivre en harmonie  corps/coeur/esprit et la notion de valorisation des capacités et des ressources de chacun.
La Sophrologie s’adresse à tous les publics et s’adapte à toutes les situations. Ses méthodes sont douces et précises, au carrefour des sciences occidentales (neurologie, physiologie) et des philosophies orientales (bouddhisme, yoga, zen). Elles reposent sur des principes simples, de bon sens. C’est une pédagogie du bien-être, du « être bien » avec soi et avec les autres.
L’accompagnement est généralement assez court et délimité dans le temps. Au delà du travail en atelier, la réussite de cet accompagnement dépend aussi de l’engagement du sujet avec son sophrologue. La Sophrologie tend vers l’autonomie de ses sujets en favorisant un entraînement, si possible régulier, ce qui permet de l’ancrer durablement, avec ses bienfaits, dans la vie des personnes accompagnées.
Les champs d’application sont multiples et étendus : enfants, adolescents, monde du travail, dans le social, la santé, le sport…
Le travail peut-être individuel ou en groupe.

Quels sont les principes fondamentaux de la sophrologie ?
* La réalité objective : prendre en compte son environnement tel qu’il est, sans jugement, voir quelles interactions j’ai avec lui…
*L’intégration du schéma corporel comme une réalité vécue : prendre appui sur notre corps, ses sensations, ses manifestations, se sentir vivant, dans l’instant présent.
*L’action positive : se centrer sur les éléments positifs d’une situation, cultiver le positif, avoir un regard nouveau. Cette pratique va progressivement s’installer dans le quotidien et alléger, débloquer des situations qui semblaient lourdes et sans issues.